Compte rendu du nouvel Album de Steeve Estatof « Baby Bust »

Par Antigone, pour steeve-rock.com - octobre 2015

Baby Bust, son troisième opus, est annoncé plus rock et plus grunge que ses prédécesseurs.

Confectionné à l'ombre du show-biz dans un petit studio de la région Rhône Alpes, la dernière galette signée Estatof est une histoire de famille.

Cliff et Mike, les deux frères de Steve, ont en effet participé à l'enregistrement et au mixage de tous les titres présents sur l'album.

♦♦♦♦♦♦

Voici mon compte-rendu franc, sincère et sans concession sur cet album, morceau par morceau.

I want to get us /… Saaave me…

Ça part sur les chapeaux de roue ! Très bon titre qui fait sauter partout.

Ça joue sans retenue, avec puissance et énergie.

Le ton est donné dès les premières notes !

Détends-toi /… Get up now…

On enchaine sur une bombe !! Ça part dans tous les sens !! C'est pas loin d'être le leader de l'album.

La dernière partie du titre est jouissive ! Quel son incroyable !

Autophagie /… Hélas trop souvent…

Morceau sur l'amour déçu et les regrets.

Une belle sincérité, Steve se livre vraiment.

On ressent la rage et la tristesse dans son interprétation.

L'instru lourde et mélancolique donne du relief tandis que les cris à la fin m'ont donné des frissons.

Une vraie réussite !

Assis par terre /… Je me sens pas belle…

Yeaah ! Punk-Rock ! Voix incroyable ! Texte efficace ! Rien à dire, c'est certainement le titre le plus calibré pour les radios.

Qui a dit que le rock était mort ?

God is ? jesus ! /… We love mary jane…

Waouuuuuuuuh ! P*tain là on voyage grave ! Je suis aux states avec ma gonzesse, sur les routes en décapotable, avec une ou deux bouteilles, deux-trois pétards et la musique à fond.

Quel morceau d'enfer ! C'est ça le rock p*tain !!!

Give it up /… I like the monkees in a city…

Petit interlude.

C'est sympa.

Rien de transcendant mais honnêtement ça reste très agréable à écouter.

Aphonem /… You…

Un morceau qui envoie ! C'est sale, crade, violent et ça fait du bien !

Take me forever /… She's fucked…

On la connaît déjà par cœur.

Le refrain est excellent et toute la dernière partie est super cool.

J'adore ce titre !

Mourir + vite /… Ni foi, ni loi…

Violence.

Revanche.

Vengeance.

T'as voulu jouer au malin ? Boum !

Mon titre préféré ! J'adore la voix mise en avant sur les couplets, et cette ironie grinçante et glaçante.

On sent que ça vient du coeur.

C'est politiquement incorrect, mais p*tain que c'est bon.

J'ai repensé à tous les c*nnards qui m'ont fait des sales coups… Ce n'est que de la musique mais ça fait un bien fou !

Vitamine X /… Courage vas-y…

Super morceau.

Le refrain, sublime, me touche beaucoup.

La partie instrumentale avec les contre-temps et les voix en fond, ça le fait grave !

Aluminium /… Plein le sang…

Morceau original, inattendu, triste et pessimiste.

Mais tellement beau.

Un seul défaut /… Ceci n'est pas la réalité…

Conclusion trash ! Joyeux bordel hardcore !

Au final… Un excellent album ! Musicalement ça tabasse de ouf, guitare, basse, batterie, les compos sont géniales sans exception.

Cliff le réal a assuré, c'est le son que j'espérais.

On se croirait revenu dans les 90's, c'est un véritable hommage au grunge que cet album ! Et c'est complètement réussi, parce qu'au delà de l'hommage, y a une vraie proposition artistique nouvelle.

Le choix anglais / français s'avère extrêmement payant.

Les références à Kurt et à tous les idoles de Steve sont bien digérées et on s'éclate vraiment à chaque écoute.

J'espère que cet album aura une longue vie et se vendra au maximum.

Parce que ce serait largement mérité.

Seule une petite déception (mais alors vraiment histoire de chipoter) : on entend rarement la voix grave et éraillée de Steve (comme dans "À l'envers") que j'aurais aimé retrouver un poil plus sur quelques titres.

On peut aussi parler de certains textes pas vraiment profonds ou originaux.

Reste que l'on passe 40 minutes à se décrasser les oreilles (bien encrassées par toutes les merdes qui passent en télé et radio), et à se faire du bien.

Mes 5 titres favoris :

© Antigone, pour steeve-rock.com - 2015